Associazione Nazionale Archeologi 
SITO UFFICIALE - OFFICIAL SITE  
www.archeologi.org 
 
  News   
Accesso riservato
Username
Password
Login automatico
  Cerca nel sito
 
i nostri links
COLAP (3454)
Archeonews (44)
 
REMISE ARCHÉOLOGIQUE TEXTE EN FRANÇAISE
Inserito il 12 luglio 2010 alle 00:22:00 da redazione-ct. IT - Tutte le notizie

La loi de planification financière “dispositions pour retrouver et cataloguer des biens archéologiques, ainsi qu’une révision des sanctions pénales” rendra légale en Italie la possession illicite d’un bien archéologique en donnant ainsi le patrimoine archéologique italien à ceux qui l’ont pillé.

Cette loi a déjà été proposée les années précédentes mais à toujours été refusée devant la protestation du monde de la culture, cette fois la loi sera proposée au Parlement au vote de confiance collective et sera certainement approuvée.

L’argument avancé est celui de faire ressortir un patrimoine “caché” afin de pouvoir le cataloguer. En réalité, cette loi est une énorme opportunité pour les pilleurs de tombes et autres organisations criminelles qui se consacrent aux fouilles clandestines et aux trafics illicites internationaux d’antiquité, c’est à dire à la “mafia de l’archéologie”.

Il ne s’agit pas de gracier le paysan qui trouve des tessons ou des petits vases de céramique par hasard dans son pré, ou l’amateur qui achète imprudente et occasionellement des objets antiques, mais d’une légalisation des biens archéologiques issues de fouilles clandestines. Ainsi non seulement le patrimoine est dérobé à la collectivité mais il subit en plus des dommages irréversibles; dégradations d’objets et destructions de contextes archéologiques.

Si la loi est approuvée, n’importe quelle personne détenant des biens archéologiques, même s’ils proviennent de fouilles clandestines, pourra obtenir de l’Etat “une concession en dépôt” d’une durée de 30 ans et renouvelable. Pour se mettre en règle il suffira de déclarer que la possession de biens archéologiques est antérieure au 31 décembre 2009 et de payer une modeste amende. Les objets, ainsi “légalisés”, pourront probablement être légués en testament ou encore vendus. Le service de la Surintendance pourra simplement contester la dévolution et demander une integration.

D’un jour à l’autre, la loi peut transformer les pilleurs de tombe et la maffia de l’archéologie, combattus sans cesse par les forces de l’ordre et la magistrature, en une activité tout à fait légale, leur permettant aussi de mettre à profit ce trafic dans des musées et des galeries d’art.

A partir du moment où la loi sera approuvée et jusqu’à la fin de la présentation de demande de remise, une grande chasse à l’antiquité se déchaînerait et dévasterait les zones archéologiques du pays, détuisant à petits feux notre incroyable héritage culturel.

Nous invitons toutes les personnes des services archéologiques et culturelles, tous les citoyens italiens et tous ceux qui aiment le patrimoine archéologique et artistique italien en Italie et à l’etranger, à une mobilisation contre cette loi, qui rendrait inutile les activités de recherches archéologiques dans notre pays.

Nous faisons appel au Président de la République, aux forces politiques et aux hommes de bonnes volonté pour s’unir contre ce coup mortel porté à ce patrimoine de l’humanité d’une valeur inestimabile.

Torna indietro | Stampa News | Informa un amico
 
IN EVIDENZA
 
19 luglio 2013
Borsa del Turismo Archeologico
Anche quest'anno l'Ana sarà presente alla Borsa Mediterranea del Turismo Archeologico, a Paestum dal 14 al 17 novembre 2013. http://www.borsaturismoarcheologico.it
27 novembre 2012
ANA > Tesseramento 2013
ISCRIVITI ALL'ASSOCIAZIONE!!
26 settembre 2011
FIRMA LA PETIZIONE!!
Firma la Petizione per la ratifica della Convenzione europea per la protezione del patrimonio archeologico
 
Copyright © 2005-2008 web ® Associazione Nazionale Archeologi Tutti i diritti riservati   Powered by Arago